Des plantes qui « tweetent » grâce à PocketGrow

alt

Qui aurait pensé qu’en 2010 des plantes utiliseraient Twitter pour communiquer avec leurs propriétaires ?  Jusqu’à présent souvent décriée car créant un fossé entre l’homme et Mère Nature, la technologie réplique avec ce gadget tout à fait unique nommé PocketGrow. Le principe de Pocketgrow consiste en un système de culture hydroponique des plantes. De la lumière, une température ambiante et de l’eau, ce sont les éléments essentiels pour faire pousser une plante. PocketGrow respecte cette règle. Sauf qu’ici, la lumière sera générée par des sources LED et un micro contrôleur PicAxe 14 M va gérer ces 3 éléments indispensables, High Tech oblige.

Le meilleur reste à venir, grâce au logiciel LabBox Server, votre plante pourra « tweeter ». Grâce à cette application des mises à jour de son statut seront postées sur twitter. Vous pouvez alors contrôler via votre iPhone, iPod ou iPad le conditionnement de votre végétal.

 

Source http://www.bestofmicro.com/actualite/28357-Technology-Hydroponic.html#xtor=RSS-201

La Cnil sort un guide sur la sécurité des données personnelles

La Cnil vient d’annoncer la sortie d’un guide sur la sécurité des données personnelles. Destiné aux décideurs et aux responsables du traitement des données dans les organisations, ce guide doit leur permettre de faire le point en matière de traitement des données personnelles.

Source http://www.commentcamarche.net/news/5853183-la-cnil-sort-un-guide-sur-la-securite-des-donnees-personnelles

Pourquoi certains amis vous quittent sur Facebook ?

Un étudiant de l’université de Denver a réalisé ce qui est peut-être la première étude sur les raisons qui poussent à ce que les Américains nomment l’« unfriending », soit la suppression volontaire d’un ami sur Facebook. D’après les résultats de ses recherches, c’est d’abord la lassitude qui pousse à supprimer un ami. Christofer Sibona, le thésard qui a mené l’étude, indique notamment, dans un communiqué publié par son université, que le « centième post à propos de votre groupe préféré n’est plus intéressant ».

Source http://www.01net.com/www.01net.com/editorial/521870/pourquoi-certains-amis-vous-quittent-sur-facebook/?r=/rss/actus.xml

Hadopi : Free sera indemnisé par l’État

Nouveau rebondissement dans l’affaire qui oppose Free à Hadopi. Selon Emmanuel Beretta du Point, le gouvernement a partiellement fléchi après avoir condamné la décision de Free, qui se verra rembourser les frais d’identification des adresses IP, s’élevant à 65 centimes d’euros par IP.

Free fait plier Frédéric Mitterrand

Nous sommes très loin des 8,5 € par IP évoqués en premier lieu par Free, et qui font référence à « l’identification d’un abonné ADSL et de son fournisseur d’accès Internet ». Ces 65 centimes dont parle le gouvernement concernent en revanche « l’identification en nombre d’abonnés à partir de leur numéro d’appel », ce qui revient à assimiler l’adresse IP à un numéro de téléphone. Frédéric Mitterrand fait donc doucement marche arrière, alors que sa première réponse à une telle demande de remboursement de la part de Free s’était soldée par un audacieux « vous n’aurez rien, vous êtes assez riches comme ça ».

Source http://www.infos-du-net.com/actualite/17595-hadopi-telechargement-free.html#xtor=RSS-201

Firefox pris pour cible par un nouveau malware bancaire

Depuis cet été se propage sur Internet un nouveau malware baptisé “Carberp”. Et on en sait désormais un peu plus sur son fonctionnement.
Tout d’abord, c’est un malware bancaire, comme beaucoup d’autres : il cherche à dérober les identifiants d’accès à des sites privatifs, et en particulier aux sites transactionnels des institutions financières. Carberp a commencé sa carrière discrètement, d’abord en tant que simple "downloader" — c’est-à-dire un cheval de Troie dont le seul objectif est de prendre le contrôle d’une machine infectée et d’y télécharger une charge malveillante, soit bien souvent un cocktail d’autres spywares. Mais il y a quelques mois, une évolution notable de Carberp a été détectée : il ne s’agit plus simplement d’un "taxi" pour les autres malwares, et il embarque désormais ses propres fonctions de vol d’information.

Source http://www.zdnet.fr/blogs/cybervigilance/firefox-pris-pour-cible-par-un-nouveau-malware-bancaire-39755257.htm#xtor=RSS-1

Le Family Pack pour Windows 7 à nouveau disponible le 22 octobre

Microsoft fête la première bougie de Windows 7 en relançant son offre Family Pack, qui permet d’installer une mise à jour de la version Familiale Premium sur trois postes. Plusieurs sites marchands le proposent déjà en précommande à 149,99 euros.

Source http://www.zdnet.fr/actualites/le-family-pack-pour-windows-7-a-nouveau-disponible-le-22-octobre-39755258.htm#xtor=RSS-1

Hadopi agace les services de renseignement américains

La National Security Agency pense que la loi contre le téléchargement illégal favorise le recours aux solutions de cryptage et complique le travail de renseignement.

Les détracteurs de la loi Hadopi ont reçu un soutien inattendu de la part des services de renseignement américains. Jean-Marc Manach, auteur du blog Bug Brother, a appris à l’occasion du dernier Symposium sur la sécurité des technologies de l’information et de la communication que la National Security Agency (NSA) a « engueulé » la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure) au sujet d’Hadopi.

Source http://www.zdnet.fr/actualites/hadopi-agace-les-services-de-renseignement-americains-39755229.htm#xtor=RSS-1

Free n’envoie pas le premier e-mail Hadopi

Publiée par Olivier Robillart le Lundi 4 Octobre 2010

L’information vient d’être confirmée par le service de presse de l’opérateur. Free a fait le choix de ne pas envoyer le premier e-mail censé mettre en œuvre la riposte graduée. A croire que tous les FAI ne sont finalement pas Hadopi ready

Le logo de l'Hadopi.

Contacté par la rédaction, Free annonce que « Nous n’avons pas relayé les e-mails Hadopi. Afin d’encadrer les échanges portant sur des données personnelles au sujet desquelles la Cnil porte une attention particulière, nous avons proposé le principe d’un conventionnement dans le courant de l’été au Ministère de la Culture et à l’Hadopi. A ce jour nous n’avons eu aucun retour concret sur cette étape structurante pour le passage en production ».

Source http://pro.clubic.com/legislation-loi-internet/hadopi/actualite-370394-hadopi-free-enverra-mails.html

Trois mois de prison pour insultes à agents sur Facebook

Après un contrôle routier, un jeune homme s’était répandu sur son mur Facebook contre les gendarmes… Une autre brigade est tombée dessus en faisant des recherches.

Si vous avez de la rancœur contre les représentants de l’ordre public, mieux vaut y réfléchir à deux fois avant de vous épancher sur Facebook. C’est qu’a appris à ses dépens un jeune Breton de 19 ans, originaire de Locmaria-Plouzané, comme le relatent nos confrères du Télégramme.

En janvier, contrôlé par les gendarmes du Faou (Finistère, 29) en état d’ivresse manifeste, l’individu, en plus d’être verbalisé, est sommé de regagner ses pénates à pied, son véhicule étant immobilisé. De retour chez lui, il laisse alors des commentaires virulents à propos des militaires sur son mur Facebook. Son profil est public, quiconque peut donc apprécier ses saillies.

Cette histoire aurait pu en rester là si une autre brigade de gendarmerie n’était tombée par hasard sur les noms d’oiseaux lâchés par l’internaute. « Ils effectuaient des recherches dans le cadre d’une autre affaire où la personne était témoin. Ils ne savaient pas où la trouver, ils ont donc jeté un œil sur Internet et ont trouvé ces informations. Ils ont alors averti leurs collègues du Faou », nous explique un porte-parole de la gendarmerie.

 

Source http://www.01net.com/editorial/521694/trois-mois-de-prison-pour-insultes-a-agents-sur-facebook/

Quadriplay d’Orange : l’Autorité de la concurrence ouvre une enquête

Les obligations d’engagement à 24 mois liées à l’offre Open sont dénoncées par les concurrents d’Orange. L’Autorité de la concurrence a décidé d’ouvrir une enquête formelle.

Les concurrents d’Orange ont obtenu gain de cause. En septembre dernier, les Echos révélaient que Bouygues Telecom, SFR et Free faisaient le siège de l’Autorité de la concurrence à propos de l’offre quadriplay de l’opérateur historique.

"En ce moment, ils sont tous à l’Arcep et à l’Autorité de la concurrence pour se plaindre", témoignait un opérateur cité par le quotidien. Iliad et SFR étudieraient ainsi une saisine de l’Autorité de la concurrence ou espèrent que cette dernière s’autosaisisse.

Source http://www.zdnet.fr/actualites/quadriplay-d-orange-l-autorite-de-la-concurrence-ouvre-une-enquete-39755128.htm#xtor=RSS-1